dimanche 1 octobre 2017

Maria Vinuesa expose


L’artiste peintre Maria Vinuesa écrit : « Lire Herman Hesse, c’est essayer d’aller à l’essentiel. » Elle utilise des farines de marbre, de la craie de Champagne qui sont d’abord pressées et collées sur la toile puis travaillées avec des lasures, ce qui induit une granulosité. Cette impression d’effritement rappelle le temps qui passe telle une conscience pariétale. La vie n’a-t-elle de sens que dans l’instant présent ?


Maria Vinuesa ajoute : « J’essaie de rester souple et reconnaissante face à la turbulence du monde et l’intériorité de Hesse. » D’où ces couleurs brumeuses qui dévoilent bouillonnement en surface. Telle une pulsion vibratoire. Et des couleurs franches en sourdine. Telle la trompette de Miles Davis.

samedi 17 décembre 2016

Meilleurs voeux et remerciements

Le lancement de notre nouvelle collection "Confidentielle", le 27 novembre dernier, a été un succès. Grâce à votre soutien, 160$ ont été versés à la Fondation Gilles Kègle. Merci et joyeuses Fêtes !

dimanche 13 novembre 2016

Lancement de la collection "Confidentielle"







Notre nouvelle collection

Cet automne, les Éditions du Sablier présenteront une nouvelle collection intitulée « Confidentielle ». Trois titres, trois auteurs, trois peintres, un seul prix1 : 20 $.
Marcher vers l’aube, Dominic Deschênes, Marguerite Picard
Des Gens simples, Martine Lévignat, Maria Vinuesa
Mirabelles cantatrices, Fabienne Roitel, Isabelle Lockwell
Depuis près de 15 ans, sans aucune subvention, notre maison d’édition sise dans la Capitale nationale s’efforce de publier des recueils de poésie et de petites proses d’auteurs de Québec, confirmés ou non (Collection « Sépia », 15 titres au catalogue). Nous avons décidé d’initier un nouveau concept : « Confidentielle », une collection qui correspondra à un format et à un nombre de pages originaux, mettra en valeur des histoires simples, des textes et des aphorismes accessibles à tous, des réflexions limpides. Une collection qui mettra aussi en valeur des artistes sur ses pages couvertures.
« Confidentielle », une collection de brèves, de poèmes, de proses et de pensées pour témoigner, se souvenir, guérir.

Venez nous encourager
le dimanche 27 novembre 2016 de 14h00 à 16h00
à la Bibliothèque Alain Grandbois de Saint-Augustin-de-Desmaures.

1 1/4 des bénéfices sera remis à la Fondation Gilles Kègle de Québec. 

samedi 24 septembre 2016

Maria VINUESA, artiste en transhumance

Maria Vinuesa est née en Espagne, elle a grandi en France et vit à Münich, en Allemagne, depuis plus de trente ans. Thérapeute et artiste, elle a publié des poèmes dans plusieurs anthologies, a traduit de la poésie et a collaboré avec des auteurs et des musiciens pour des spectacles. En 2007, elle illustre le recueil de prose et poésie De ce voyage presque rien de Fabienne Roitel (Éditions du Sablier, Québec), puis sa toile Bedding fait la première de couverture du recueil De l’amour et des restes humains de la même auteure (Éditions de l’Harmattan, Paris, 2009).

Bien qu’elle utilise des techniques mixtes, collages et acrylique entre autres, le dessin chez elle est fondamental. Ses encres en font la démonstration à travers des corps qui s’exposent crûment, qui dansent, s’enchevêtrent. Le trait est vif, mais comme arrondi dans sa sensualité, comme lascif dans son mouvement ou totalement désarticulé, écartelé dans une souffrance qui nous happe. L’acrylique, l’aquarelle et les craies grasses complètent son univers et renvoient dans une certaine mesure à ses racines espagnoles. La vida, siempre la vida.

De l’automne 2012 jusqu’en février 2013, la galerie Kunstforum de Münich exposait conjointement et en miroir son œuvre avec celle de Monika Müller : Das Blaue vom Himmel.

En 2013, La Stadthalle d'Erding présente une exposition collective où on peut admirer, entre autres, l’œuvre intitulée El Lobo dans le catalogue : "100 Künstler, 100 Werke" ("100 artistes, 100 oeuvres").

En 2016, elle participe au projet Shakespeare-Projekt, à la Bürgerhaus de Unterföhring, dans le cadre du 400e anniversaire de la mort de l’auteur. Elle fait successivement les pages couvertures des recueils québécois de Dominic Deschênes, Les Yeux de brume (Éditions du Sablier), avec Geishas on paper, et de Martine Lévignat, Des Gens simples, avec Enfance, ainsi que la revue française Décharge, dont elle illustre une partie du contenu.

Maria Vinuesa a plusieurs projets sur son chevalet, dont une série de toiles autour de l’univers de l’écrivain Hermann Hesse.